BAOBAB

Légende du Baobab
 
Plusieurs légendes sont associées à la forme du baobab : les Arabes expliquent qu’un démon a arraché l’arbre, planté ses branches dans le sol et laissé ses racines à l’air. Une autre légende explique que le premier esprit d’une race ancienne proposa aux animaux de planter des arbres. La hyène arriva en retard et reçut le dernier arbre qui restait, soit le baobab. Elle était si furieuse qu’elle le planta à l’envers. La croyance la plus répandue est cependant celle selon laquelle Dieu lui-même planta le baobab à l’envers. Certaines personnes apportent des précisions en disant que Dieu avait d’abord planté le baobab dans le bassin du Congo, puis à Ruwenzori, mais qu’à chaque fois, l’arbre se plaignait d’une humidité trop élevée. C’est alors que Dieu, irrité, décida d’arracher l’insatisfait et le jeta dans une contrée sèche…mais il y atterrit à l’envers. baobab

facebook

 

 

 

 

 

 

Le Baobab est un arbre mythique et chargé d’histoire, symbole de paix, de non-violence et de longévité. Il est certainement l’arbre le plus célèbre d’Afrique et également le plus facilement reconnaissable : si vous croisez un baobab, vous ne pourrez l’ignorer !

 

En effet, le baobab n’est pas un arbre ordinaire, de par ses « mensurations » hors normes et la place qu’il occupe au cœur des cultures et croyances du Sahel. Le baobab est aussi appelé « l’arbre magique », « l’arbre pharmacien », « l’arbre de la vie », « l’arbre à palabres », « l’arbre à l’envers » ou encore « l’arbre sens dessus dessous ».