Zambie – Plan Belgique

Plan Belgique

 

Chaque minute, 27 mineures sont mariées de force. Soit 39.000 par jour. Les mariages d’enfants violent les droits des jeunes filles, brisent leur enfance et menacent leur santé. Pour faire reculer cette pratique, Plan investit dans l’éducation. Car les filles scolarisées ont trois fois plus de chances d’échapper à un mariage précoce. plan belgique

Les filles mariées trop jeunes en payent le prix toute leur vie

Bien qu’illégaux dans de nombreux pays, les mariages d’enfants existent sur tous les continents. Les régions les plus affectées sont l’Afrique, l’Asie du Sud et l’Amérique centrale. La pauvreté et les traditions discriminantes poussent les familles à marier leurs filles très jeunes. Conséquences:

Les solutions de Plan face aux mariages d’enfants

Au cœur des villages, partout dans le monde, Plan met en place des initiatives concrètes et peu coûteuses contre les mariages d’enfants:

Scolariser les filles. Bourses scolaires, formations, équipements: depuis des années, Plan déploie tous les moyens utiles pour donner à des millions de filles l’opportunité d’apprendre et de devenir autonomes.

Impliquer les enfants. Plan met sur pied des clubs de jeunes. Nous les formons pour qu’ils deviennent les gardiens des droits de l’enfant dans leur famille, leur école, leur quartier.

Mobiliser les communautés. Plan implique un maximum d’intervenants locaux (chefs religieux et coutumiers, directeurs d’écoles, groupes de femmes, personnel médical…) afin qu’ils prennent les commandes de la lutte contre les mariages précoces.

Responsabiliser les gouvernements. ​Dans le Sud et en Belgique, Plan approche les autorités pour les conscientiser au problème des mariages d’enfants. Nous analysons la situation avec eux et leur donnons des outils pour agir concrètement contre cette pratique.

Stop aux mariages d’enfants: devenez Parrain Plan